L’EAU, LE PARI DE CÉZON

UNE ÎLE À SEC

Nous n’avons pas d’eau sur Cézon. Tous les rapports militaires depuis Vauban en font état, c’est un des très gros inconvénients de l’île. Sans eau, pas de chantier et sans chantier, pas d’association, ou du moins pas la nôtre. Inévitablement, il a fallu prendre cette problématique à bras le corps. Depuis plusieurs années déjà, cette contrainte nous a interrogés sur nos pratiques et nos usages de l’eau. Toutes et tous les bénévoles qui sont venu-e-s travailler sur Cézon vous le diront, chaque geste est mesuré, chaque goutte compte.

Car l’eau, il faut la faire venir du continent, en tracteur. Nous bénéficions de la solidarité de donateurs pour lesquels nous avons une immense gratitude. Merci René Chapel, merci Jean-François Toulorge. L’eau de pluie de nos réservoirs ne suffirait pas à l’entretien des chantiers – la maçonnerie est très gloutonne – et à l’accueil d’une soixantaine de personnes en été. Nous avons calculé pour le chantier d’août, une consommation quotidienne, hors travaux, de 14 l/personne ( 25 participants sur 12 jours ). La moyenne nationale calculée en novembre 2021 était de 147 litres par jour et par personne !

En cliquant sur l’image suivante ( corvée d’eau potable sur le continent ! ), vous pourrez visionner une courte vidéo, réalisée au cours d’un chantier Rempart en août 2022 par une de nos volontaires. Un aperçu sérieusement drôle des moyens que nous avons mis en place. Plus que durables, ils sont vitaux.

TROIS LARMES D’HISTOIRE, UNE LICHÉE DE PROJET

Les différents points d’eau selon les âges. Et le site du projet de phyto-épuration que nous allons entamer dans les mois à venir ( on aura besoin d’aide ! )

La citerne allemande

Un commentaire :

  1. Ping : INFOS D'CÉZON Septembre 2022 - ENEZ SEZON - ÎLE CÉZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.